THOMAS GAGNE ENCORE LA COURSE DE COTE DE GAILLON...  

René Thomas, le recordman de l'épreuve de côte de Gaillon (Eure) avec une moyenne de 175 kilomètres à l'heure départ lancé, a établi dimanche ( 7 Octobre 1923 ) le record de la course suivant la nouvelle formule qui exige un départ arrêté. Il a effectué le kilomètre de côte, dont le pourcentage dépasse 9 0/0, en 31 secondes, soit à une moyenne horaire de 116 km. 629. Il pilotait une voiture française de 12 cylindre, d'une puissance de 350 chevaux, qui produisit une impression formidable et atteignit le sommet à 200 à l'heure.

Les organisateurs de la course de côte de Gaillon avaient sagement agi, cette année, en changeant le règlement.


A vouloir améliorer le temps de Thomas qui, en 1920, escalada la rampe de Sainte-Barbe à 175 kilomètre à l'heure, on pouvait craindre un accident. Il n'est pas osé de dire qu'en l'état actuel des choses, et avec une voiture spéciale, on peut arriver à monter le kilomètre à 10 % à 200 kilomètres à l'heure.

Or, non seulement la vitesse serait une cause d'insécurité, mais le monstre qui l'accomplirait n'aurait plus qu'un rapport lointain avec la voiture normale. Tandis que le départ arrêté exige de la part du conducteur et de la voiture des qualités beaucoup plus grandes.

Avec le départ lancé il suffisait de trouver, après quelques essais, la multiplication convenable au meilleur rendement en prise directe et d'avoir un moteur qui "tourne rond".

Aujourd"hui, le problème est tout différent. Il ne suffit plus d'avoir une vitesse de démarrage et une vitesse appropriée au rendement ensuite. Il faut une boite de vitesses dont les rapports soient très sérieusement étudiés, un embrayage irréprochable, un moteur à reprise foudroyantes, et il faut aussi et surtout un conducteur merveilleusement habile pour tirer la quintessence d'une voiture "complète".

C'est probablement à cause des difficultés que présentait la course cette année que, dans les catégories voitures, sur 52 inscrits, 23 concurrents seulement se présentèrent au départ. Le déchet est important : il est vrai que les soucis du Salon sont grands.

Thomas, le grand spécialiste de Gaillon, a monté la côte avec trois voitures différentes en finissant avec la nouvelle 12 cylindres 350 chevaux, dont on attendait une meilleure performance. Il n'en établit pas moins le record, nouvelle formule, à 116 kilomètre à l'heure. On peut être sur que cette vitesse sera, l'an prochain, très largement dépassée.

 Les principaux concurrents
 
 
 
 
     
     
 
 
  © 1923 - Le miroir des sports  

Ce site est un site personnel sans aucun but commercial. Son seul objet est d'informer et de faire connaître les voitures françaises.
Toutes les photos contenues sur ce présent site sont la propriété de leurs auteurs et/ou de leurs propriétaires respectifs.
Si l'un d'eux ne désire les voir apparaître, écrivez au Webmaster.  hébergement dolmenhir